Sos Accessoire : Réparer soi-même, rien de plus facile

Souvent, lorsqu’un appareil a besoin de réparations, les premières choses auxquelles pensent le consommateur sont : trop cher, trop dur, pas le temps, etc. Dans certains cas, le produit finit par être jeté. À l’occasion d’une première journée porte-ouverte, Sos Accessoire a décidé de montrer au consommateur qu’il est aujourd’hui facile de réparer ses appareils électroménagers.

La start-up Sos Accessoire a été créée en 2008 par Olivier de Montlivault. « Au départ, je travaillais chez Darty donc je m’étais familiarisé avec les produits et les références. Mais je n’y connaissais rien en réparation et en technique. C’était un gros défi », explique Olivier de Montlivault. Actuellement leader français de l’auto-réparation, l’entreprise emploie 40 salariés. Elle se place parmi les plus compétitifs, les moins chers et avec la meilleure disponibilité produits sur le marché. Son chiffre d’affaires s’élève à 10 millions d’euros. « Notre modèle économique se fait sur la vente des pièces d’appareils. Nous avons le meilleur contenu dans notre domaine, un atout important puisque 70 % du trafic s’effectue à ce niveau-là. Nous pouvons également offrir une vraie maîtrise internalisée du métier, à nos clients », déclare-t-il.

Sos Accessoire : Réparer soi-même, rien de plus facile

Que ce soit via un chatbot, ou de manière plus classique, par téléphone, l’équipe Sos Accessoire offre à son client un diagnostic afin d’identifier la panne et trouver une solution. « Pour que les techniciens puissent les aider au mieux, il faut que les clients envoient des photos ou décrivent très précisément les symptômes et l’endroit où ils se situent », détaille Fabienne Lorent Lacoste, Responsable du web-marketing et de la communication. Une fois la panne détectée et analysée, les techniciens recherchent la pièce compatible pour effectuer le remplacement, parmi le million de références. « Les clients peuvent alors commander les pièces sur notre site internet : sos-accessoire.com. Nous nous occupons de tous les appareils électroménagers, du four au robot de cuisine en passant par le lave-vaisselle », complète-t-elle. La livraison, s’effectue entre 24 h et 48 h. « Si jamais le produit ne convenait pas, nous proposons un retour gratuit ainsi qu’un remboursement », précise Olivier de Montlivault. La dernière étape, et pas des moindres, concerne l’installation. Inspiré par la tendance du Do It Yourself, Sos Accessoire guide ses clients pour qu’ils réparent eux-mêmes leur appareil. « Depuis 6 ans, nous avons mis en place des tutoriels vidéos, animés par nos techniciens », dévoile Fabienne Lorent Lacoste.

La notion de « Faire savoir »

Chaque année, la société permet de réparer près de 250 000 modèles d’équipements électroménagers. Sos Accessoire affirme donc sa volonté de partager son savoir-faire et d’aider à réparer. « Lorsque l’on réussit à réparer un appareil, on est fier. C’est une histoire à raconter à ses amis, sa famille, ses collègues, etc. Voilà le message que l’on veut transmettre », affirme Olivier de Montlivault. Avec une croissance qui explose depuis 2 ans, l’entreprise a pour ambition de devenir une vraie marque de référence, mais aussi numéro un du secteur. Des partenariats sont mis en place avec des géants comme LG ou Whirlpool.

Plus de 700 000 clients ont déjà bénéficié des services Sos Accessoire. Une lutte contre l’obsolescence programmée et pour l’anti-gaspillage est alors engagée. Tous les ans, un Français produit près de 374 kg de déchets. Et, 77 % des Européens préfèrent réparer plutôt que de racheter.•