Foire d’Automne 2020 : Une édition inédite et résolument business !

Dans un contexte de crise sans précédent, la reprise d’activité et la consommation responsable seront plus que jamais au cœur des réflexions de la Foire d’Automne 2020. Le salon – qui se déroulera du 23 octobre au 1er novembre prochain – inaugurera le retour des foires post-Covid. Explications.

Après la pluie vient le beau temps. C’est ainsi que la Foire d’Automne a décidé de faire son grand retour, quelques mois après la fin de mise en confinement. En effet, le salon se tiendra du 23 octobre au 1er novembre prochain, dans l’habituel Parc des Expositions de la porte de Versailles.
« L’essence même d’une foire, c’est de se positionner dans la réalité. En cette période de crise, cela prend davantage de sens : plus le monde est virtuel, plus la rencontre est essentielle. Ainsi, la Foire d’Automne 2020 marquera une reprise concrète de l’activité commerciale sous une ombrelle qui sera, à la fois, conviviale, familiale et festive », confie la nouvelle directrice du salon, Anne-France Mareine.

Une offre XXL
Cette année, l’offre proposée par la Foire d’Automne s’élargit ! Avec la mise à disposition d’un pavillon supplémentaire (le 7.1, NDLR), le salon disposera d’une surface de presque 45 000 m² (soit plus du double que l’année précédente). Pour optimiser au mieux ces nouveaux espaces, les équipes de Comexposium, société organisatrice de l’événement, ont réparti de manière uniforme les différents segments du salon. « Le pavillon 7.2 accueillera toute l’offre maison – dans laquelle on va retrouver l’ameublement, la cuisine, les salles de bains, le jardin ou encore la construction rénovation – tandis que le 7.1 accueillera toute l’offre shopping et gastronomie. Pour le visiteur, l’entrée se fera au pavillon 7.2 et la sortie au pavillon 7.1 », explique Anne-France Mareine.

Anne-France Mareine,
Directrice du salon.

Au niveau de l’offre produits, trois grandes nouveautés : pour la toute première fois, les visiteurs pourront bénéficier d’une offre Noël. « Même si celle-ci pouvait déjà exister au travers de la vente de produits malins, cette année nous allons aller plus loin, en encrant Noël, dans une vraie scénographie, indique la directrice de Foire d’Automne. Je pense qu’après tout ce qu’on vient de subir (la crise sanitaire et économique, liée au coronavirus, NDLR), les Français ont besoin de se projeter sur les fêtes de fin d’année. » L’autre exclusivité, c’est l’offre de consommation responsable. « La covid-19 a remis en cause notre façon de consommer. Les Franciliens ont envie de consommer mieux. Notre responsabilité est donc de leur proposer des produits qui répondent à ces attentes », ajoute-t-elle. Ainsi, la Foire d’Automne proposera un large panel de produits de mobilité (vélos et trottinettes électriques, par exemple), mais également plusieurs services de seconde main (vente de vêtements de seconde main, mais aussi, des stands d’exposants qui donnent une seconde vie à vos objets endommagés). Cette dernière offre vient notamment répondre aux besoins des Français les plus fragilisés par la crise financière de la Covid-19. Ayant, dans le passé, été à l’origine du salon Kid Expo, Anne-France Mareine a souhaité inclure une offre jeunesse à la prochaine édition. « Comme le salon se tient pendant les vacances de la Toussaint, l’idée est de proposer aux familles une visite dans laquelle les enfants présents ne seront pas juste en train de suivre leur(s) parent(s) pour aller acheter une cuisine, de la décoration pour la maison ou autre. L’objectif, c’est qu’eux aussi y trouvent leur compte, au travers des stands spécialisés dans le jeu, le jouet, le loisir, la culture, ou encore l’expérience », précise-t-elle.

La plateforme business du second semestre
« En cette année exceptionnelle, la Foire d’Automne s’inscrit comme l’une des plus grandes foires post-Covid, avec une vraie connotation de reprise de business », souligne la directrice du salon. En effet, le salon a pour ambition d’aider les créateurs, les inventeurs, les marques et les acteurs du business local, a relancé leur économie après des mois de faible activité. Ainsi, à l’inverse des autres années, la Foire d’Automne ne se focalisera pas sur les dernières tendances du marché. « Avec cette période qui nous a tous mis à mal, nous ne pouvons pas avoir la même analyse que celle que nous avions lors des éditions précédentes. Il faut répondre à un besoin inédit : les exposants ont par-dessus tout besoin de travailler, affirme avec conviction Anne-France Mareine. En d’autres termes, ce sera une édition avec moins de paillettes, mais plus d’assurance, de solidarité, de convivialité et de retour à une rencontre physique ». D’un point de vue statistique, la foire prévoit entre 500 et 550 exposants – majoritairement français – pour environ 100 à 110 000 visiteurs.

En amont de la présence renforcée des exposants, Foire d’Automne accueillera pour la première fois de son histoire, la 119e édition du Concours Lépine International Paris*. Présent avec la Foire de Paris au sein du pavillon 7.2, ce fameux concours est une véritable opportunité en cette période de crise. « Les enjeux business sont très forts. Le Prix du président de la République va, entre autres, donner aux 500 inventeurs la possibilité d’avoir des brevets, mais aussi, le soutien financier des banques. Nous sommes très heureux de contribuer à cette relance économique », appuie la directrice du salon.
Face à un tel nombre de candidats au concours, d’exposants, et de visiteurs, Anne-France Mareine tient tout de même à nous rassurer : « Concernant les conditions sanitaires, nous irons au-delà des directives qui nous seront imposées par le gouvernement. Aucun risque ne sera pris ». n

*Le Concours Lépine est un concours français d’inventions créé en 1901 par Louis Lépine. Il est reconnu d’utilité publique
par décret du 21 avril 1912.