Spareka : Le confinement laisse le temps de réparer

Disposant de plus de temps libre, les Français profitent du confinement pour réparer des objets. La start-up Spareka constate une forte augmentation de ses outils d’accompagnement de bricoleurs.

Confinés depuis le 17 mars, les Français voient leur rythme de vie bouleversé. Les sorties n’étant plus permises, chacun dispose de plus de temps pour faire ce que son rythme quotidien ne permettait pas. Les réparations d’objets cassés ou tombés depuis plusieurs mois apparaissent comme une nouvelle priorité. De plus, si toute la famille passe ses journées à la maison, la télévision ou la radio restent souvent allumées, et la quantité de ménage et de cuisine quotidiens est plus élevée, les appareils électroménagers sont donc davantage sollicités.

Or, durant cette période de confinement, il est presque impossible de faire réparer un appareil par un professionnel. Les Français doivent aller chercher de nouvelles ressources pour effectuer les réparations. Spareka, une start-up spécialisée dans la réparation d’électroménager, constate une explosion des consultations de son service en ligne de diagnostic de panne. Avec 20 000 visites depuis le début du confinement, la fréquentation de ce service progresse de 45 %. De plus, Spareka voit la fréquentation de sa chaine YouTube progresser de 25 % et le nombre de ses abonnés de 23 %. Les plateformes d’aide ne sont pas en reste, puisque le forum de la start-up, https://forum.spareka.fr/.