Conforama au bout du rouleau

Nouveau coup dur pour Conforama. Après les diverses malversations comptables découvertes au sein de la maison mère, les 1 900 postes et 32 magasins supprimés en France, l’enseigne se retrouve confrontée à de nouvelles difficultés, conséquences de la crise sanitaire. Le Directeur général, Marc Ténart, déclarait les 12 et 13 mai derniers, ne disposer « que de quelques semaines de trésorerie ». Une situation qui pourrait, par ailleurs, impacter l’ensemble de la filière bois, soit 40 000 emplois. A l’image de Fnac Darty, l’enseigne a sollicité l’obtention d’un Prêt Garanti par l’État (PGE), d’environ 300 millions d’euros. Vendredi soir, une réunion organisée par le comité interministériel de restructuration industrielle (Ciri) a regroupé les banques et les dirigeants de Conforama, sans parvenir à un accord ; ce qui a amené les syndicats de l’enseigne à dénoncer, samedi, l’inertie des banques. Néanmoins, tout n’est peut-être pas perdu. En effet, son concurrent But – qui étudie le dossier depuis un an – pourrait lui prêter main forte. Une affaire à suivre…