Allez ouste, du balai !

Ne nous voilons pas la face, le marché de l’électroménager, sans être catastrophique, n’est guère vaillant en ces temps de crise, de langueur dans un environnement où le pouvoir d’achat reste la préoccupation majeure de nos concitoyens. Néanmoins, si le PEM semble quand même résister un peu mieux, il ne réalise pas pour autant des miracles. C’est surtout grâce notamment à une innovation sur un créneau où on ne l’attendait pas, celui de l’aspiration, qu’il progresse.

Philippe Méchin, Reporter à l’International

Ce cauchemar des ménagères est sur le point de disparaître progressivement avec la montée en puissance des robots, lesquels ne cessent de devenir intelligents grâce à leurs fonctions à la fois toujours plus simples dans leur utilisation et plus sophistiquées dans leur technologie et leurs performances. Mieux encore, ces produits permettent non pas de remplacer totalement l’offre traditionnelle, toujours active, quoique cependant en déclin, mais de s’inscrire en complément. A cet effet, l’exemple de la marque américaine IRobot qui est entrain de s’imposer comme le leader du marché est significatif. Il lui a fallu convaincre le consommateur des avantages de ses produits, via l’appui d’une importante campagne de communication, un marketing très élaboré, mais aussi en animant les points de vente avec des démonstrations in situ, sans pour autant dénigrer les techniques moins révolutionnaires de l’offre globale du secteur. Tout ceci a permis au rayon aspiration de s’étoffer, de s’animer, de connaître une nouvelle vie, pour le plus grand bonheur de la distribution, qui a vu ainsi ses ventes se développer et surtout ses marges s’étoffer. Les enseignes séduites par l’augmentation conséquente du trafic en magasin jouent parfaitement le jeu, et ceci d’autant plus que le marché connaît une croissance tout à fait remarquable. En effet, celui-ci après avoir longtemps hésité, décolle maintenant de façon spectaculaire. Les consommateurs français méfiants par nature ont mis du temps à se laisser convaincre, mais au vu des résultats étonnants récemment affichés, tout laisse à penser que l’avenir s’annonce plutôt radieux. La marge de progression est plutôt vaste, et que les fabricants, IRobot en tête, ne cessent d’étoffer la variété et la profondeur de leurs gammes. Du côté de Darty, Boulanger and co, on applaudit des deux mains. Il faut savoir en effet que la distribution est toujours très friande de nouveautés, a fortiori lorsqu’elles créent de la valeur comme c’est le cas. On reste donc serein chez le constructeur américain fort d’atouts technologiques de tout premier ordre, doublés d’une politique d’innovations soutenue par un service de recherche et développement très performant.

La morale de cette histoire, c’est qu’une fois de plus, ce n’est que par le haut que le marché de l’électroménager doit progresser et que lorsque l’on propose des produits de consommation de qualité, les consommateurs sont, toutes proportions gardées bien sûr, capables de mettre un grand coup de balai dans la course folle aux prix bas.